Comment fonctionne une assurance décès ?

Publié le : 30 mars 20204 mins de lecture

L’assurance décès est une variante de l’assurance vie qui couvre seulement l’invalidé et le décès du souscripteur. Elle sert principalement à couvrir ou plus précisément à protéger ses proches en cas de soucis, de sinistre. De quelle manière ce type de contrat peut-il les protéger ? Quel genre de protection s’agit-il exactement ? On vous invite à saisir dans cet article le fonctionnement d’une assurance décès.

Assurance décès, pour un capital défini en amont

Contrairement aux autres variétés de l’assurance vie, l’assurance décès a la particularité d’offrir à vos proches un capital ou une certaine somme d’argent que vous choisissez vous-même tout au début de la souscription. À la suite de votre décès, les bénéficiaires, autrement dit vos proches perçoivent le montant ou le capital dû de la part de la compagnie d’assurance avec laquelle vous avez contracté. Pour faire simple, l’assurance décès vous donne la possibilité de prendre soin de vos proches dans les jours qui suivent votre décès, en leur offrant un capital dont le montant a été défini dès le départ, lors de la souscription. Les bénéficiaires désignés seront alors libres de l’utiliser suivant leurs besoins, pour la prise en charge de toutes les dépenses relatives à votre décès ou celles liées à la préparation du droit de succession, etc.

Assurance décès, les acteurs concernés

Trois acteurs sont nécessaires pour garantir le fonctionnement d’une assurance décès, à savoir le souscripteur, l’assureur et l’ayant droit ou les bénéficiaires. À noter que chacun de ces acteurs doit accomplir des fonctions bien distinctes dans la mise en exécution du contrat. Le souscripteur est ainsi tenu de verser une cotisation auprès de la compagnie d’assurance ou de l’assureur. Ce dernier qui s’engage à verser le capital défini à l’ayant droit, c’est-à-dire aux bénéficiaires, en contrepartie de la cotisation. L’ayant droit est quant à lui celui qui perçoit le versement à la suite du décès du souscripteur. À titre d’information, le montant de la cotisation ou de la prime dépend de l’âge et l’état de santé du souscripteur, de la somme totale du capital choisi, etc.

Assurance décès et l’ayant droit

Le souscripteur est entièrement libre de choisir l’ayant droit ou plus précisément les bénéficiaires de son assurance décès. Dans ce contexte, il peut par exemple mentionner son conjoint, son frère, sa sœur, ses enfants, voire même un individu extérieur de sa famille comme bénéficiaire. En d’autres termes, aucun lien de parenté ni d’affiliation n’est indispensable. Une fois désignés, le ou les bénéficiaires sont libres d’utiliser la somme d’argent versée suivant leurs envies, leurs besoins et leurs préférences.

Comment s’assurer pendant les vacances ?
Comment prévenir les vols à domicile ?

Plan du site